NATURE SAUVAGE EN MOSELLE

NATURE SAUVAGE EN MOSELLE

LE CHEMIN DE LA FRONTIERE

Profitant de cette journée certes froide mais ensoleillée, nous vous proposons de nous accompagner pour notre balade à Berviller, petit village voisin du nôtre, sur le parcours du "chemin de la frontière" imaginé par les communes de Berviller et Uberhernn (Allemagne) et avec l'aide de l'union européenne. Cette initiative a pour but de créer une randonnée historico-culturelle au coeur de l'Europe !

En quittant le village, une petite chapelle dédiée à saint Blaise orne le paysage. Blaise était d'abord un médecin puis un évèque, il sauva un garçon qui avait avalé une arête de poisson et que personne ne pouvait retirer, dès lors on dit qu'il est bon d'invoquer Saint Blaise pour les maladies de la gorge.

Mais continuons notre route, un peu plus loin on peut voir une pierre qui représente la borne de la voie ouverte. C'est à cet endroit que fut tracé en 1815 la frontière France-Allemagne. Malgré les deux guerres, des liens fraternels existent toujours entre les deux nations. L'inscription "de moi à toi" et "de toi à moi" qui figure sur la pierre symbolise l'entente cordiale entre français et allemands vivant le long de la frontière.

Doucement mais sûrement nous grimpons vers les hauteurs allemandes. Là haut plusieurs monuments et un magnifique panorama nous attendent !

Tout d'abord, encore une chapelle ! Cette fois c'est Sainte Oranne qui est à l'honneur. Les reliques de la Sainte se trouvent dans cette chapelle.

Un peu plus loin, c'est l'histoire de l'Europe qui s'est construite. Pour preuve ce monument érigé d'après l'idée et en présence du Chancelier Konrad Adenauer et le lorrain Robert Schuman.

Nous sommes au point culminant de ce parcours, n'oublions pas de jeter un oeil  dans la vallée chez nos voisins allemands.

Un panneau nous explique qu'içi se trouvait un téléphérique utilisé pour transporter des pierres de calcaire vers l'usine à chaux de Uberherrn.

D'ailleurs voilà que nous nous approchons de cette ancienne carrière de pierres calcaires exploitée jusqu'en 1950 par la commune de Berus.

Ce lieu est classé comme site naturel protégé depuis 1983, dans un souci de conservation et de protection de la faune et la flore typique. On retrouve par exemple des orchidées sauvages ou encore la pie-grièche rousse. De plus, les différentes couches de calcaire coquiller rendues visibles sont un monument de l'histoire géologique.

C'est sur une piste verglacée que nous essayons de poursuivre notre retour :

Tout doucement la balade s'achève, nous revenons vers Berviller et profitons de cette belle lumière, du paysage dégagé et de la descente pour observer la vue devant nous :



03/01/2009
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres