NATURE SAUVAGE EN MOSELLE

NATURE SAUVAGE EN MOSELLE

FEES D'HIVER

 Neige, température qui baisse, cheminée qui fume, ciel noir et brumeux, vent polaire qui fouette les corps et les âmes, formation de glace qui fige la nature...

OUI ! L'hiver est bel et bien là !

Regarder tomber les premiers flocons de neige m'apporte joie et nostalgie.

La neige essaime ses duvets et laisse des coussinets de laine irisés de lumière.

 

Le ciel de cuivre voit vivre et mourir la lune. Et, si parfois le soleil se montre, ses rayons tremblants semblent encore gelés et le ciel reste bien frileux.

L'hiver s'est abattu sur toute floraison, les arbres sont dépouillés, squelettes blanchis comme des fantômes !

Tout est muet : seul les gémissements sourds du vent d'hiver accompagne ce désert blanc, quelques oiseaux fouillent du bec le manteau immaculé et colorent sa pâleur.

L'oiseau n'ose plus chanter ! La nuit est terrible pour ces petits anges à plumes. Ils sont là tout tremblants sans rien qui les protège. Sous le vent glacial qui frissonne, ils ne cesseront leur éternel quète de nourriture sans quoi la survie est impossible.

Un ballet coloré avec comme acteur mésanges bleues, verdiers, gros becs, sitelles, pinsons, bruants jaunes et bien d'autres encore n'a de cesse autour de la mangeoire.

Les animaux souffrent de la faim.

L'hibernation, période ou l'animal réduit le fonctionnement de son métabolisme, permet à certains comme le hérisson de passer l'hiver. Il appréciera un tas de bois pour se cacher et se protéger des rudesses de l'hiver.

Certains animaux développent un pelage plus épais qui peut aussi changer de couleur. Quand d'autres préfèrerons migrer vers un coin plus chaud ! Ah..les chanceux !!!

Les plantes sont comme à mourir, on croit que la nature va périr ! Elles aussi doivent s'adapter où elles disparaîtront ! Mais, sous la neige qui a un effet isolant du froid, elles n'ont pas dit leurs derniers mots ! Et, vivaces, elles reviendront embellir campagnes et jardins.

Françoise Lefèvre, romancière, a dit : "on voudrait avoir ce courage des oiseaux en hiver" (consigne des minutes heureuses). Alors, tenons bon ! Voilà déjà les jours qui s'allongent de petites minutes si précieuses.

Même s'il fait encore froid, nos coeurs sont chauds et prêts à s'enflammer au moindre tressaillement de la nature !

 

Dans la tête tourbillonent déjà des rêves de jardinage et de fleurs colorées...patience ! Dame Nature et Monsieur Hiver n'ont pas dit leur dernier mot !

 



09/01/2011
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres